L'argentique


Faire l'effort de l'argentique.
S'accouder aux petites impatiences du développement.
Et s'avouer secrètement qu'il y a une authenticité réelle, dans ces images là.


Serrer le poing



Sur la plage de Bénodet, elle court après son chien. Ce dernier passe devant deux vieilles dames habillées en rouge. L'une d'entre elles lance nerveusement "la plage est INTERDIT aux chiens !!". Elle s'arrête de courir, la regarde interloquée, cherche les bons mots, sans les trouver tout à fait. Elle penche un peu la tête, tout en regardant le chien s'éloigner, puis finit par répondre "& interdit aux chieuses !!".  Ces petits jours là, d'automne qui sent encore l'été, il faut serrer le poing, plusieurs fois, sans relâche. On le lui demande, on dit "serrez le poing, voiiiiiilà" et on pique.


Du coeur, dans les épinards


Il faut traverser. Ce temps là, ces douleurs là, ces étapes là, ce boulevard là, ces erreurs là, ces souvenirs là, cet espoir là, ces promesses là. Tout ça. Il faut y aller, s'accrocher, se retenir de partir, de fuir, de fermer les yeux. Mais partir, quand même. Mais fuir, quand même. Les yeux grands ouverts. Alors, Saint-Malo, la mer, l'iode et la lumière. Alors, toutes ces nouvelles obsessions : les hortensias bleus, les gares, les ballons, les passants,  le vert, la laine, les boites aux lettres, l'odeur du figuier, du pamplemousse rose, de l'iris et celle de son retour dans ma vie. S'accrocher à tout ça, en se répétant ce doux mensonge "ça va aller".

Octobre Rose



Le mois d'Octobre est toujours rose. Toujours entre chiens et loups. Et bien souvent hésitant. 

Il a quelque chose d'incroyablement doux, on s'y cogne autant que l'on s'y love. L'été est encore là, dans la lumière si particulière des premiers jours d'automne. Enfin, les chocolats chauds, les beaux manteaux et les écharpes interminables. Enfin, les soirées qui fument et les matins qui frissonnent. La demie-saison n'a rien à envier à la pleine saison. Elle a le bon dosage, la bonne façon de nous aborder, sans nous brusquer. Elle est idéale pour le voyage et pour les prises de décision. Idéale pour s'aimer ou pour se regretter. Idéale enfin, car elle a cette capacité extraordinaire de nous donner la possibilité du choix : on peut porter une robe avec un gros pull.


 

© AUDREY All rights reserved . Design by Blog Milk Powered by Blogger