Bretagne (2)


Et toujours, ces petites mains qui s'agitent au dessus de l'eau avec pour seul engagement la liberté des mois d'été. Et toujours l'effet de vertige bercé par des vents contraires, à la fois terre et mer. Et toujours, ces couleurs, jamais radicales, toujours nuancées, contrastées, vacillantes et surprenantes. Et enfin, la mer. Comme la chanson de Charles Trenet, comme le sel qui colle à la peau, comme les pantalons retroussés, comme le sang qui circule, comme les voiles et les cordages, comme les maisons à volets bleus. Voilà. Comme tout ça. Et tant d'autres choses encore...



Le quotidien a quelque chose de plus doué que la vie. De plus vif, de plus malicieux. Ces images là, de vacances, de rues parisiennes, d'appartement minuscule et de ciel immense, ont tout à voir avec l'idée du quotidien. Ces toutes petites choses qui font que tout semble subitement tout droit sorti d'une poésie. Le quotidien dénonce la vie autant qu'il incite à la vivre. Il aveugle les gens autant qu'il les dirige. Et à l'intérieur, il y a un peu de tout ça, autant d'objets que de mouvements. "Le diable est dans les détails", donc. 



Iphone photography only
Avec un peu d'elle dedans et aussi d'eux

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

© AUDREY All rights reserved . Design by Blog Milk Powered by Blogger